Qu’est-ce que l’acide lactique exactement?

Vous avez peut-être entendu dire que l’acide lactique est la raison pour laquelle vos muscles sont endoloris le lendemain d’un entraînement intense.

Mais, il existe un certain nombre de méthodes pour éliminer l’accumulation d’acide lactique dans vos muscles. Vous pouvez prendre un bain chaud, faire des étirements profonds et boire beaucoup d’eau. Mais qu’est-ce que l’acide lactique exactement. Et, pouvez-vous vraiment le blâmer pour les douleurs musculaires?

Nous avons discuté avec des experts de ce que vous devez savoir et des raisons pour lesquelles il est souvent mal compris.

Qu’est-ce que l’acide lactique?

«Lorsque nous faisons de l’exercice, nous avons tendance à respirer plus rapidement. Ceci est pour transférer plus d’oxygène aux muscles qui travaillent», explique Rebekah Miller, experte en conditionnement physique et fondatrice d’Iron Fit Performance. «C’est ce qu’on appelle un exercice aérobie. En effet, nous utilisons l’oxygène de manière adéquate pour l’énergie. Lorsque nous sommes soumis à une grande quantité de stress , nous finissons par utiliser le système anaérobie pour produire de l’énergie dans notre corps. Par exemple, entraînement par intervalles à haute intensité, sprint et / ou soulever des charges très lourdes. À l’état anaérobie, notre corps produit une substance qu’on appelle lactate. Elle permet la dégradation du glucose. Par conséquence, elle permet la production d’énergie. Ce lactate produit nous amène au terme: acide lactique.

Cela cause-t-il vraiment des douleurs musculaires?

Beaucoup pensent qu’une accumulation d’acide lactique est responsable de la douleur du lendemain que vous ressentez après un entraînement intensif. La pensée est simple. Lorsque l’acide lactique se produit dans les muscles, les muscles deviendront trop acides. Ils perdront donc leur capacité à se contracter. À cause de cela, vous ressentez des douleurs et de la fatigue. Mais l’entraîneur personnel, Carmen Demske dit que ce n’est en fait qu’une idée fausse courante. «Vos muscles ne sont pas endoloris par l’acide lactique, ils sont endoloris par l’entraînement que vous leur avez donné», dit Demske. «L’inflammation et la douleur sont la réponse de votre corps au travail acharné. C’est aussi la façon dont le corps vous fait savoir qu’il a besoin de temps pour se reposer et se reconstruire.»

En fait, une étude de The Physician and Sportsmedicine a testé un groupe de volontaires pour voir s’il y avait réellement un lien entre cet acide et les douleurs musculaires. On a dit aux volontaires de courir sur un tapis roulant pendant 45 minutes tandis que les chercheurs mesuraient leurs niveaux d’acide lactique avant, pendant et après leur course. Les chercheurs ont également vérifié à nouveau 72 heures plus tard. Alors que les volontaires se sentaient le plus douloureux juste après leur course, leurs niveaux d’acide lactique étaient au plus bas.

Que fait réellement l’acide lactique?

«Le lactate est en fait un moyen pour le corps de s’assurer qu’il peut faire des entraînements intenses», explique Martha L. Lawder, diététicienne et nutritionniste sportive. Les préférences en matière de carburant peuvent changer dans les tissus musculaires en fonction du type d’exercice. Par exemple, lorsque vous faites quelque chose lentement, les muscles ont le temps de transformer le glucose en énergie. Mais lorsque l’exercice est plus intense, le corps a besoin de carburant plus rapide pour décomposer le glucose. C’est là que le lactate entre en jeu.

Alors là vous le comprenez. L’acide lactique n’est pas réellement responsable des douleurs musculaires, mais si vous ressentez des douleurs, il est important de boire beaucoup d’eau, de vous étirer, de masser vos muscles et de vous reposer.

acide-lactique

Lisez aussi Meyer confirme qu’elle travaillait sur deux autres livres « Twilight »

(12)